Le chahut des lycéens

img022.jpg

Depuis maintenant trois ans, la « tradition » des élèves du lycée Saint Vincent est, en fin d’année, de « bizuter » les élèves de seconde par ceux des terminales.

Cela commence par des quelques déguisements  et des maquillages particulièrement amusants. Mais à la coupure de midi, l’ambiance dérape. On y voit sortir des sacs, musettes et même des coffres de voiture, des bouteilles d’eau, des sacs de farine, des pack d’œufs frais des bouteilles de lait ou boites de fromage blancs.

Toutes ces munitions ont servi à la simple bagarre rangées, Certain(e)s ont même apporté leurs appareils photos en vue de mémoriser ces « forfaits historiques »; forfaits de se salir, passons; forfaits de maculer les murs ou les voitures avec de la farine ou des jaunes d’œufs, là c’est moins drôle, car le jaune d’œuf une fois séché devient un enduit particulièrement tenace, insoluble à l’eau.

Cette année les ingrédients sont devenus très . . . « bio ». En effet des filles ont même été arrosées avec des bouteilles remplies … d’urine ! …

Le sens des responsabilité n’habite pas encore ces jeunes. Aux remarques des adultes, la réponse est « mais m’sieur, c’est pas nous, et puis on a bien le droit de s’amuser, la rue est à tout le monde… »

Cet article n’a pas pour but de fustiger ni les élèves, ni le lycée lui même. Mais ces comportements entraînant des dégradations de l’espace public ou d’habitations privées est absolument condamnable. Il est indispensable que les parents et responsables municipaux en prennent conscience et rétablissent les travaux du CLSPD (Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance).

Voici quelques détaits des forfaits de nos jeunes « c’est pas nous »

1 comment for “Le chahut des lycéens

Pour raison de securité, votre comentaire sera envoyé mais non publié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *