La Force

image4.jpgDe nombreux articles ont été publiés sur l’hôpital de la Charité, sa fondation, l’achat de nombreuses modestes maisons qui a entraîné la perte de toute une activité artisanale et commerciale …

Nous nous attacherons ici à décrire l’utilisation des bâtiments de la Charité à partir de la Révolution. Pour ce faire nous reproduisons en grande partie un article du bulletin N°4 de la Sauvegarde de Senlis, daté de 1966, signé de  Jean Vergnet-Ruiz, que vous pourrez lire en utilisant le lien ci-après. Cet article est doublement intéressant car le texte décrit à la fois la période citée, mais l’auteur donne également des précisions sur la situation à la date de sa parution. On y apprend que le grand bâtiment qui avant l’incendie de 1914 était la Sous-préfecture et le Palais de Justice, qui deviendra plus tard la Trésorerie, était encore en état de ruine sans aucun projet, que la poste n’existait pas à cet endroit et qu’une école y était active.

La Charité a été créée en 1688, sous l’instigation de l’abbé Jaques Jolly, pour accueillir les malades pauvres et incurables, en particulier les malades mentaux. L’hôpital a pris considérablement d’ampleur. En 1752 d’importants nouveaux bâtiments ont été ajoutés. On construisit pour les plus agités l’important corps de bâtiment appelé « la Force ». La fonction d’hôpital psychiatrique ne fut pas interrompue par la révolution elle perdurera jusqu’à 1833.

En 1836 les bâtiments abriteront la Sous-préfecture et le Palais de justice, et en 1840 la Force sera transformée en prison. Ces fonctions seront conservées jusqu’à l’incendie du 2 septembre 1914.

Les cellules de prison existent encore, nous espérons que leur souvenir ne sera pas perdu à jamais par les transformations actuelles.

Merci encore à Jean-Claude Pavy de nous offrir son reportage sur les portes des cellules de prison. Appréciez son regard.

Extrait de l’article de Jean Vergnet-Ruiz de 1966.

1 comment for “La Force

  1. isabelle langlet
    29 mai 2010 at 07:26

    il existe aussi 1 livre:les hôpitaux de senlis une histoire millénaire par marie-odile rioufol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *